< Retour à la liste des fiches

Fiche de résumé-synthèse :
Sur le plus général des rabaissements de la vie amoureuse (1912)

 

Extrait :

Freud constate que la deuxième cause de consultation chez les psychanalystes, après l’angoisse (sous différentes formes), c’est l’impuissance sexuelle de l’homme.
Selon lui, l’impuissance provient du fait que les deux courants de la libido, le courant tendre et le courant sensuel, ne se sont pas rejoints, comme ils auraient dû le faire normalement. Le courant, qui est le plus ancien, s’est formé à partir de la pulsion d’auto-conservation et est dirigé vers les personnes de l’entourage proche, qui donnent soins et affection à l’enfant. Les premiers objets sont donc des objets par étayage à partir des pulsions partielles. C’est ce que Freud nomme le « choix d’objet infantile primaire » (p.57). À l’adolescence s’ajoute le courant sensuel de la libido, beaucoup plus puissant et « qui ne méconnaît plus ses buts » (p.57). Il se heurte à la barrière de l’inceste et se tourne naturellement vers des objets extérieurs. Ces objets seront choisis selon le prototype du choix d’objet infantile primaire, et ils attireront à eux le courant tendre de la libido. Tendresse et sensualité se trouveront alors réunies, aboutissant à la « surestimation normale de l’objet sexuel de la part de l’homme » (p.57).

Nombre de pages : 3

Prix : 1,96 €


© Bertrand Duccini, 2010 - contact@bibliopsy.org