< Retour à la liste des fiches

Fiche de résumé-synthèse :
Sur la sexualité féminine (1931)

 

Extrait :

Dans ce texte tardif, Freud revient sur la question de la spécificité de la sexualité féminine par rapport aux concepts psychanalytiques. Il pose en particulier la question de la pertinence du complexe d’Œdipe appliqué à la petite fille.
Le développement de la sexualité féminine est certainement plus compliqué à élaborer que celui de l’homme. La fille doit renoncer à la fois à la première zone génitale, le clitoris, au profit du vagin, et elle doit renoncer en même temps au premier objet, la mère, au profit du père. Freud remarque « qu’un certain nombre d’êtres féminins restent attachés à leur lien originaire avec la mère et ne parviennent jamais à le détourner véritablement sur l’homme » (p.140). C’est pourquoi la phase préoedipienne de la fille revêt une importance plus considérable dans son développement que pour le garçon, et pourquoi il semble nécessaire de questionner « la thèse selon laquelle le complexe d’Œdipe est le noyau de toutes les névroses » (p.140). Pour préserver cette thèse, il faut étendre le complexe d’Œdipe à toutes les relations de l’enfant avec ses deux parents, afin d’englober la période préoedipienne, ou alors, si l’on souhaite garder le complexe d’Œdipe plus circonscrit, il faut « dire que la femme n’atteint la situation d’Œdipe normale et positive que lorsqu’elle a surmonté une période antérieure dominée par le complexe négatif » (p.140).

 

Nombre de pages : 4

Prix : 1,96 €


© Bertrand Duccini, 2010 - contact@bibliopsy.org