< Retour à la liste des fiches

Fiche de résumé-synthèse :
Psychologie des foules et analyse du moi (1921)

 

Extrait :

En s’intéressant au domaine de la psychologie des foules, Freud remarque que l’on ne peut pas tracer de limite satisfaisante entre la psychologie individuelle et la psychologie des foules. Elles forment une unité : l’Autre intervient dès le début du développement psychique de l’individu, tandis que les liens individuels sont à la base du fonctionnement de la foule. Les premiers liens d’objets, dans le cadre de la famille, forment probablement le prototype du lien qui unit les individus à l’intérieur d’une foule, et que peut appeler herd instinct, ou mieux, group mind, selon l’expression de William Mac Dougall.

Freud prend l’ouvrage de Gustave Le Bon comme point de départ de son interrogation sur l’essence de la foule, mais son approche est radicalement différente que celle du psychologue français. Tandis que ce dernier donne une définition phénoménologique de la foule, et la caractérise par ses manifestations, Freud en recherche l’essence structurale et l’origine génétique. Le Bon lui offre les contours de son objet d’études, une série de traits caractéristiques de la foule, sans fournir d’explications originaires.

Nombre de pages : 12

Prix : 1,96 €

 


© Bertrand Duccini, 2010 - contact@bibliopsy.org